Chères amies, chers amis,

Ici un très bel échange sur la situation liée au covid-19, la psychanalyse la plus contemporaine, et autour du livre de Jean-Richard Freymann « Amour et transfert » récemment paru chez Arcanes-erès.

Avec : Jean-Richard Freymann, Cyrielle Weisgerber, Guillaume Riedlin, Jennifer Griffith.

Rencontre dans le cadre d’un Facebook live de la Salle Blanche de la librairie Kleber, Strasbourg, samedi 13 juin.

Ici le lien vers le passionnant livre de Jean-Richard Freymann :

https://dimitrilorrain.org/2020/04/02/a-noter-la-sortie-du-dernier-ouvrage-de-j-r-freymann-amour-et-transfert/

Chères amies, chers amis,

Ici un lien vers la passionnante intervention de Jean-Richard Freymann au colloque « L’éclat et l’écart: En chemin avec les Juifs d’Alsace et de Lorraine », octobre 2019.

Intervention entre autres sur : la judéité et son histoire (particulièrement dans l’Est), la question du « passeur », le passage d’un discours à l’autre, la transmission de génération en génération, la Shoah et son effet, la psychanalyse comme introduction d’un écart, l’existence et la conflictualité juives, la relation au texte dans la judéité, les travaux du sociologue Freddy Raphaël (1)…

http://www.akadem.org/sommaire/colloques/en-chemin-avec-les-juifs-d-alsace-et-de-lorraine/au-nom-de-la-vocation-de-la-france-06-12-2019-116534_4851.php

Voir à 1h01mn.

Colloque les 23 et 24 octobre 2019, à Strasbourg, organisé par Passages-ADAPes et Emile H. Malet:

https://fedepsy.org/calendrier/colloque-leclat-et-lecart/

Voir en vidéo: http://www.akadem.org/sommaire/colloques/en-chemin-avec-les-juifs-d-alsace-et-de-lorraine/seance-d-ouverture-06-12-2019-116531_4851.php

Qui a donné un numéro de la revue Passages, voir sur le site:

https://www.passages-adapes.fr/

NOTE:

(1): Voir par exemple son livre Les Juifs d’Alsace et de Lorraine de 1870 à nos jours, Albin Michel.

Chères amies, chers amis,

Je relaie un très bel article sur la judéité dans la Vienne de Freud, présentant le livre de Jacques Le Rider, Les Juifs viennois à la Belle Époque, Paris, Éditions Albin Michel, 2013, Collection « Présences du judaïsme ».

Article de Jean-Luc Landier, sur le site Sifriatenou:

Bonne lecture !

Ici la vidéo du séminaire ayant eu lieu le 12.6.20 sur Zoom.

Intervenants : Jean-Richard FREYMANN, Michel PATRIS, Liliane GOLDSZTAUB, Guillaume RIEDLIN, Martin ROTH, Hervé GISIE, Dimitri LORRAIN, Cyrielle WEISGERBER

Pour ma part, je vous y parle du mythe et du fantasme dans le cheminement intellectuel et psychanalytique de l’historien de l’art et de la culture Aby Warburg. Voir à 1h05mn50s.

Pour des images concernant Aby Warburg:

https://dimitrilorrain.org/2020/06/07/elements-pour-mon-expose-en-ligne-sur-aby-warburg-seminaire-fantasmes-et-mythes-12-5-20/

Remarque: concernant Aby Warburg et sa relation au discours collectif évolutionniste, la question est à développer (en partant des travaux de Horst Bredekamp, Georges Didi-Hubermann, Claude Imbert, Muriel Van Vliet surtout). Je suis en train de travailler à un texte en ligne, et à un ouvrage sur Warburg, et j’y élaborerai entre autres cette question. Trop synthétiquement, Warburg va traverser ce discours collectif dans la durée, pour s’en dégager pleinement dans sa conférence « Le Rituel du serpent » de 1923. Sa réflexion sur son séjour ethnologique chez les Hopis et sa mise au travail des réflexions ethnologiques et philosophiques (surtout ceux de son ami Ernst Cassirer) de son époque lui permettront cela.

Chères amies, chers amis,

Le dernier numéro de la revue « Cahiers Philosophiques de Strasbourg », traitant de la figure de Moïse dans l’histoire de la philosophie (particulièrement Spinoza et Maïmonide), le judaïsme et la culture juive, mais aussi chez Freud (« L’homme Moïse et la religion monothéiste », « Le Moïse de Michel-Ange »), est en ligne. Voir:

https://journals.openedition.org/cps/3519

Pour une présentation de ce numéro par Jacob Rogozinski, voir « Moïse, de Freud à Spinoza »:

https://journals.openedition.org/cps/3519

Bonne lecture !

Chères amies, chers amis,

Ici en PJ mon billet pour le « Journal du confinement/déconfinement » (aussi dénommé « Ephéméride ») n°9. Il porte sur la mythologie (du signifiant) de Lacan, et sur la mythologie (de la doctrine pulsionnelle) de Freud. Ainsi que sur leur geste de traversée de leur propre résistance, de leur propre fantasme, de leur propre faille, qui fait qu’ils ont été si créatifs !

Ce texte élabore la proposition de Jean-Richard Freymann considérant le mythe fondateur de Lacan (dans Ephéméride 7 et 9).

Voir : https://fedepsy.org/2020/05/21/ephemeride-7-21-mai-2020/

et: https://fedepsy.org/2020/05/21/ephemeride-7-21-mai-2020/

Chères amies, chers amis,

Ici en PJ mon édito pour le « Journal du confinement/déconfinement » (aussi dénommé « Ephéméride ») n° 9, de la FEDEPSY. Ce texte intitulé « A l’Est, du nouveau » porte sur la naïveté (1), qualité fondamentale de l’analyste selon Lacan, mais aussi sur l’aventure polyphonique et intergénérationnelle ayant lieu à la FEDEPSY et particulièrement dans le « Journal du confinement/déconfinement ».

C’est bien d’une naïveté lucide, ouvrant à la possibilité d’une aventure (subjective, dans la cure, collective), dont il est question – comme on peut parler de sage folie.

Entre transmission et créativité, l’aventure psychanalytique apporte bien du nouveau !

Bonne lecture !

(1): Ailleurs, Lacan parle de « laisser-être » ou de « non-savoir », ou de « docte ignorance ». Lucien Israël (dans « Boiter n’est pas pécher » par ex. p.58) et Jean-Richard Freymann (« L’inconscient, pour quoi faire? ») parlent eux de « page blanche ». Sur le laisser-être, Bernard Baas (dans son livre « De la chose à l’objet » , p. 123 par ex.) et à Alain-Didier-Weill (dans « Un mystère plus loin que l’inconscient » p. 126 par ex.) ont écrit des choses passionnantes.

Chères amies, chers amis, le neuvième volet du « Journal du confinement/déconfinement », baptisé aussi « Ephéméride », des psychanalystes de la FEDEPSY, a été mis en ligne.

Il y est question du déconfinement, du covid-19, du confinement, de la psychanalyse dans notre situation actuelle, mais aussi de poésie, d’art, de littérature, de sciences humaines, de philosophie…

Textes (ou oeuvres) de : Jean-Richard Freymann, Martin Roth, Bernard Baas, Benjamin Lévy, Marie-Noëlle Wucher, Sophie Néhama, Annie Lottmann-Lietar, Marie-Odile Biry-Fétique, Lisa, Aléna, Marie-Pierre Arpin-Bott, et moi-même.

Pour ma part, j’y ai commis l’éditorial insistant sur la créativité à l’oeuvre à la FEDEPSY, mais aussi un texte sur les « mythologies » de Lacan et de Freud, élaborant sur la réflexion de Jean-Richard Freymann sur « le mythe fondateur » du « signifiant » chez Lacan (voir « Ephéméride n°8).

Ici le lien vers Ephéméride 8:

A noter: le très passionnant texte du sociologue David Le Breton dans le n°7. Voir:

Quelques images et références pour accompagner mon exposé en ligne sur Warburg au séminaire « Fantasmes et mythes » de Jean-Richard Freymann, le 12.6.20.

Aby Warburg with Native American people in the United States of America

Danse rituelle du serpent des indiens Hopis

Laocoon, Asclépios, Moïse (droits: Warburg Institute)

L’article sur Warburg de WIkipedia est synthétique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Aby_Warburg

Ici la vidéo du séminaire ayant eu lieu le 29.5.20 sur Zoom.

Une réflexion collective sur la question fondamentale en psychanalyse qu’est le mythe individuel du névrosé. Cette question, Lacan l’a éclairée dans sa conférence de 1953 du même nom. A noter: cette de Lacan conférence a pour caractéristique d’avoir été avant tout adressée aux philosophes et aux chercheurs en sciences humaines, particulièrement Lévi-Strauss.

Intervenants: Jean-Richard Freymann, Michel Patris, Liliane Goldsztaub, Guillaume Riedlin, Cyrielle Weisgerber, Martin Roth, Yves Dechristé, Philippe Lutun.

Séminaire coordonné par Liliane Goldsztaub et Philippe Lutun.

Ce séminaire prépare le Congrès de la FEDEPSY. Voici le programme du séminaire:

Dans son intervention, Jean-Richard Freymann fait référence à son texte dans le « Journal du confinement », intitulé « Et si l’on cherchait un mythe fondateur de J. Lacan ? Voir Ephéméride 8, sur le site de la Fedepsy: