Le blog de Dimitri Lorrain

Archives

Au regard de l’évolution contemporaine des discours et des mécanismes psychiques, j’aimerais ici insister sur un point qui me semble particulièrement important. Tout un ensemble de discours collectifs avancent de nos jours que la psychanalyse sous sa forme actuelle serait « dépassée » – souvent pour justifier sa minoration institutionnelle. Or cela ne me semble pas juste.             En effet, s’il s’avère que la psychanalyse a pu souvent être dénaturée et devenir dogmatique, et… Lire la Suite

Chères amies, chers amis, Lorsque je parle de la question de la science, j’évoque souvent la passionnante réflexion du physicien et philosophe Etienne Klein, dans la vidéo suivante. Il y parle de la création scientifique, de la manière dont, se fondant sur le désir, elle peut produire une vérité qui sera empiriquement constatée… des décennies plus tard ! Il en va là, dit-il élaborant Lacan, d’une décision du « désir » – bref, d’un… Lire la Suite

Ici un texte publié dans Ephéméride n° 11, Journal de la FEDEPSY, novembre 2020: https://fedepsy.org/category/ephemeride/ ** Delphine Horvilleur, Le rabbin et le psychanalyste, l’exigence d’interprétation, Hermann, Paris, 2020, avec un prologue de F. Gorog et L. Faucher, et une contribution de S. Habib.             Dans son dernier ouvrage, Delphine Horvilleur, rabbin au Mouvement juif libéral de France et directrice de la rédaction de la Revue de pensée(s) juive(s) Tenou’a[1], interroge la relation… Lire la Suite

Ici un texte publié dans Ephéméride n° 11, Journal de la FEDEPSY, novembre 2020: https://fedepsy.org/category/ephemeride/ Ce texte a été rédigé à partir d’une intervention au séminaire FEDEPSY du 6.10.20, « Freud à son époque et aujourd’hui »: https://dimitrilorrain.org/seminaire-freud-a-son-epoque-et-aujourdhui/ ***** J’aimerais vous parler du Monde d’hier de Stefan Zweig, plus précisément de trois chapitres de cet ouvrage : la « Préface », « Le monde de la sécurité » et « Universitas vitae ». Je me concentrerai donc sur le… Lire la Suite

« Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses, le jour est paresseux mais la nuit est active » (Paul Éluard, Notre mouvement, dans Le dur désir de durer) . «« Ca marchera mieux quand vous allez commencer à accepter que vos patients vous déforment un peu. Jusqu’où ? Comment ? Je ne sais pas. » J’erre (plus ou moins dupe !). Errons mes amis, errons ! » (Thierry Vincent, Que diable !) . Chères… Lire la Suite