Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers l’éditorial de Jean-Richard Freymann sur le site de la FEDEPSY, et vers la lettre de la FEDEPSY de Novembre 2021. Avec entre autres un passionnant dialogue entre Jean-Richard Freymann et Marcel Ritter, autour du livre « Amour et transfert ».

Chères amies, chers amis,

Le 15 janvier 2022, à 18h30, aura lieu à la librairie des Bateliers une rencontre autour du récent ouvrage de David Lemler, intitulé « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020).

David Lemler dialoguera à cette occasion avec Leiv Fraenckel.

J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

David Lemler est Maître de conférences à l’UFR d’études arabes et hébraïques de la Sorbonne Université. Parmi ses différentes publications, citons: l’ouvrage collectif qu’il a dirigé sur André Neher: « André Neher, figure des études juives » (Hermann, 2017) ; mais aussi son article sur la figure de Moïse chez Spinoza et Maïmonide dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg (1); ainsi que son article « Création, révélation et rédemption dans le rationalisme juif médiéval » dans ces mêmes Cahiers philosophiques de Strasbourg (2).

Leiv Fraenckel est professeur de philosophie au lycée Aquiba de Strasbourg. Parmi ses publications, citons son article sur la question du messianisme, traitant de Freud, dans le numéro des Cahiers philosophiques de Strasbourg évoqué précédemment (3). Il anime la chaîne Youtube philosophique « Serial Thinker » (4).

.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur:

Les philosophes juifs médiévaux – de Saadia Gaon à Hasday Crescas, en passant par Maïmonide – emploient des stratégies d’écriture ésotérique lorsqu’ils traitent de la question de la création du monde. L’usage d’un tel art d’écrire ne saurait s’expliquer par le seul impératif de prudence ou la crainte de la persécution (il ne fait pas bon de mettre en cause des opinions traditionnelles). Il s’impose quand se rencontrent les sciences philosophiques et l’herméneutique rabbinique : la pensée est alors exposée à des problèmes qui mettent en défaut les capacités du langage. En atteste notamment l’effort répété des philosophes pour tenter d’énoncer le surgissement du dicible.

.

Pour introduire à cette rencontre, je vous mets deux liens vers deux billets:

-le premier renvoie à une intervention de David Lemler, sur Akadem avec Ruben Honigmann, intitulée « Le judaïsme est-il créationniste? » concernant son ouvrage: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/david-lemler-univ-sorbonne-le-judaisme-est-il-creationniste-akadem-2020/

-le second renvoie à une intervention de Leiv Fraenckel sur la relation entre judaïsme et philosophie, traitant largement de Maïmonide, intitulée « Torah et philosophie » au Consistoire Israélite du Bas-Rhin le 17/11/2020 : https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/leiv-fraenckel-torah-et-philosophie17-11-2020/

.

Librairie des Bateliers

5 Rue Modeste Schickelé, 67000 Strasbourg

03.88.37.90.60 – librairiedesbateliers@wanadoo.fr

Le pass sanitaire sera demandé, en accord avec la législation.

.

NOTES:

(1): « Spinoza, critique ou lecteur radical de Maïmonide ? », in Les cahiers philosophiques de Strasbourg, 47, 2020, n° sur « Moïse », sous la direction de Roberto Formisano et Jacob Rogozinski.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2020/06/18/moise-les-cahiers-philosophiques-de-strasbourg-n47/

(2): Les cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, no « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495

(3): »Le Messie hors-la-Loi », Les cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, no « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495

(4): voir https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/leiv-fraenckel-freud-la-religion-est-une-nevrose-serial-thinker-13-9-2021/

Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers une passionnante interview de David Lemler, sur Akadem avec Ruben Honigmann, intitulée « Le judaïsme est-il créationniste? » concernant son récent ouvrage « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020) :

https://akadem.org/magazine/magazine-culturel-2020-2021/le-judaisme-est-il-creationniste/45024.php

Il dialoguera avec Leiv Fraenckel à la Librairie des Bateliers, le 15.1.2022 à 18h30, lors d’une rencontre autour de cet ouvrage. J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/rencontre-autour-de-david-lemler-univ-sorbonne-pour-son-ouvrage-creation-du-monde-et-limites-du-langage-librairie-des-bateliers-strasbourg-15-1-2021-18h30/

David Lemler est Maître de conférences à l’UFR d’études arabes et hébraïques de Sorbonne Université. Parmi ses différentes publications, citons: l’ouvrage collectif qu’il a dirigé sur André Neher: « André Neher, figure des études juives » (Hermann, 2017) ; mais aussi son passionnant article sur la figure de Moïse chez Spinoza et Maïmonide dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg (1); ainsi que son article « Création, révélation et rédemption dans le rationalisme juif médiéval » dans ces mêmes Cahiers philosophiques de Strasbourg (2).

NOTES:

(1): « Spinoza, critique ou lecteur radical de Maïmonide ? », in Les cahiers philosophiques de Strasbourg, 47, 2020, n° sur « Moïse », sous la direction de Roberto Formisano et Jacob Rogozinski.

(2): Les cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, no « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495

Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers l’intervention de Leiv Fraenckel, sur la relation entre judaïsme et philosophie, traitant largement de Maïmonide, intitulée « Torah et philosophie » au Consistoire Israélite du Bas-Rhin le 17/11/2020 : https://www.youtube.com/watch?v=mcqGng4yrHE

Leiv Fraenckel est professeur de philosophie au lycée Aquiba de Strasbourg.

Parmi ses publications, citons son article sur la question du messianisme, traitant de Freud, dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg, intitulé: « Le Messie hors-la-Loi » (Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, n° « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495). Il anime la chaîne Youtube philosophique « Serial Thinker » (1).

Il dialoguera avec David Lemler à la Librairie des Bateliers, le 15.1.2022 à 18h30, lors d’une rencontre autour du récent ouvrage de David Lemler, intitulé « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020). J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/rencontre-autour-de-david-lemler-univ-sorbonne-pour-son-ouvrage-creation-du-monde-et-limites-du-langage-librairie-des-bateliers-strasbourg-15-1-2021-18h30/

Je relaie cette vidéo en préparation de la rencontre autour du livre de David Lemler.

.

NOTE:

(1): Voir https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/leiv-fraenckel-freud-la-religion-est-une-nevrose-serial-thinker-13-9-2021/

Chères amies, chers amis,

Ici un lien vers la vidéo de Leiv Fraenckel à propos de la religion selon Freud, sur sa chaîne Youtube philosophique « Serial Thinker », que je vous conseille:

Leiv Fraenckel est professeur de philosophie au lycée Aquiba de Strasbourg.

Parmi ses publications, citons son article sur la question du messianisme, traitant de Freud, dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg, intitulé: « Le Messie hors-la-Loi » (Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, no « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495).

Il dialoguera avec David Lemler à la Librairie des Bateliers, le 15.1.2022 à 18h30, lors d’une rencontre autour du récent ouvrage de David Lemler, intitulé « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020). J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/rencontre-autour-de-david-lemler-univ-sorbonne-pour-son-ouvrage-creation-du-monde-et-limites-du-langage-librairie-des-bateliers-strasbourg-15-1-2021-18h30/

Chères amies, chers amis,

Afin de mieux appréhender ce qu’il en est de l’extrême-droite, et afin de méditer sur ce qu’est historiquement et discursivement l’anti-freudisme d’extrême-droite, je vous mets ici le lien vers une passionnante intervention (sur France Info en 2010) d’Elisabeth Roudinesco.

(Cette interview a eu lieu pour la sortie de l’ouvrage collectif Mais pourquoi tant de haine ? (Paris, Seuil, 2010) qu’elle a dirigé, avec des contributions de Guillaume Mazeau, Christian Godin, Franck Lelièvre, Pierre Delion et Roland Gori.)

Partant de la critique du Crépuscule d’une idole de Michel Onfray (2010) , Elisabeth Roudinesco nous y éclaire sur la forme dominante de l’anti-freudisme dans le débat public et intellectuel. Car, si l’on envisage dans le temps long le discours anti-freudien, il apparaît que le livre d’Onfray en 2010 a lui aussi réhabilité des thèses d’extrême-droite sur Freud, la psychanalyse, les Juifs. Ce afin de développer un discours complotiste développant des mensonges historiques et des rumeurs erronées, d’ailleurs relayé par des médias complaisants (1).

Cet anti-freudisme est tout à fait différent de la critique raisonnée de la psychanalyse (par exemple celles de Foucault, de Derrida, de Popper), qui est évidemment tout à fait légitime et stimulante, et doit être discutée par les psychanalystes.

Plus encore, la critique des formes dogmatiques que prend la psychanalyse est aussi absolument nécessaire, et doit être aussi développée par les psychanalystes.

J’aimerais ajouter que Michel Onfray s’est depuis révélé pour ce qu’il : un antisémite d’extrême-droite, comme l’analysent Elisabeth Roudinesco et Guillaume Mazeau dans l’interview de 2020 pour Le Grand Continent dénommée « Onfray : fin de partie ».

La réflexion d’Elisabeth Roudinesco concernant l’extrême-droite dans Mais pourquoi tant de haine ? est approfondie dans Sigmund Freud en son temps et de le nôtre (Seuil, 2014) et dans Soimême comme un roi. Essai sur les dérives identitaires (Seuil, 2020). Elle fait aussi écho à un autre livre collectif qu’elle a dirigé, contre le Livre noir de la psychanalyse (2)Pourquoi tant de haine ? Anatomie du Livre noir de la psychanalyse (Paris, Navarin, 2005) (3).

En somme, cette analyse de de 2010 avait anticipé l’évolution de toute une partie du discours collectif, entre autres vers le mythe du complot.

NOTES:

(1): Concernant la critique du livre d’Onfray sur Freud, voir aussi le bel article de Frédéric Forest et François Pommier dans Le Monde: « Onfray : le chapitre manquant », 1.6.10: https://www.lemonde.fr/idees/article/2010/06/01/onfray-le-chapitre-manquant-par-frederic-forest-et-francois-pommier_1365736_3232.html

(2) : Dirigé par Catherine Meyer et publié en 2005. 

(3) : Sur cet ouvrage, voir entre autres l’article suivant de Josette Zoueïn, dans Che vuoi ? 2006/1 (N° 25), (pages 261 à 265 ) : https://www.cairn.info/revue-che-vuoi-1-2006-1-page-261.htm

Voir:

FEDEPSY – Activités 2021-2022

Voici la newsletter d’octobre de la FEDEPSY qui présente les activités 2021-2022.

Chères amies, chers amis,

Ici une passionnante interview radiophonique de Jacob Rogozinski sur son ouvrage « Ils m’ont haï sans raison. De la chasse aux sorcières à la terreur » (Cerf, 2015).

https://www.rts.ch/audio-podcast/2021/audio/jacob-rogozinski-une-histoire-de-la-haine-25771011.html

Jacob Rogozinski est philosophe, professeur à l’université de Strasbourg.

Résumé de l’ouvrage par l’éditeur:

Qu’est-ce que la haine ? Comment cet affect individuel peut-il animer des persécutions collectives ? C’est la logique de la haine, toujours active et menaçante, que ce livre s’efforce de comprendre. Pour cela, Jacob Rogozinski interroge le phénomène de la chasse aux sorcières qui s’est déchaînée de la Renaissance aux Lumières. Il décrit les techniques mises en oeuvre pour désigner, puis anéantir ses cibles. Il analyse la recherche du  » stigmate diabolique « , l’aveu d’une  » vérité  » extorquée sous la torture, la dénonciation d’un  » complot des sorciers « , la construction de la figure de  » Satan  » comme ennemi absolu. Les mêmes dispositifs se retrouveront sous d’autres formes, dans d’autres circonstances, de la Terreur jacobine aux procès de Moscou, et sous-tendent encore les récentes  » théories du complot « . En étudiant ces expériences historiques, en repérant leurs différences et leurs similitudes, Jacob Rogozinski montre comment l’on passe de l’exclusion à la persécution, comment l’indignation et la révolte des dominés peuvent se changer en haine et se laisser capter par des politiques de persécution. Ses analyses nous éclairent ainsi sur les dispositifs de terreur de notre temps.

De son importante bibliographie, ne citons ici que Cryptes de Derrida, Le Moi et la Chair et Guérir la vie; ainsi que Djihadisme : le retour du sacrifice.

Nous animons ensemble le séminaire « Articulations philosophie-psychanalyse » (Université de Strasbourg-FEDEPSY) (voir plus haut sur la page).

Chères amies, chers amis,

Voici l’intervention, comme toujours profonde et joyeuse, de Philippe Choulet, sur Nietzsche et sur la relation de Nietzsche à Héraclite:

https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/les-chemins-de-la-philosophie-emission-du-mardi-08-juin-2021

(Emission Les Chemins de la Philosophie, d’Adèle Van Reeth, sur France Culture, du 8 juin 2021.)

Voici ici d’ailleurs son texte « Nietzsche versus Héraclite : Nietzsche qui rit, Héraclite qui pleure », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg [En ligne], 40 | 2016, mis en ligne le 03 décembre 2018, consulté le 26 juin 2021:

Voir: http://journals.openedition.org/cps/351

**

Agrégé de Philosophie, Philippe Choulet a été professeur de Chaire supérieure en Philosophie en classes préparatoires aux Lycée Fustel de Coulanges et Lycée Kléber à Strasbourg et directeur de la Revue « L’Animal ». Il a été également professeur d’histoire des arts graphiques à l’École Émile Cohl à Lyon.

Il a publié divers ouvrages dont:

-La représentation, éd. Atlande, 2020.

-« Nietzsche, l’art et la vie », éd. du Félin, 1996.

-en 1993, « La Philosophie Allemande » (collaboration, en collaboration avec D.Folscheid) aux Presses Universitaires de France

– « Nature et culture » aux Éditions Quintette, en 1990.

Il collabore avec la FEDEPSY et a écrit plusieurs textes passionnants dans différents ouvrages de Jean-Richard Freymann.