Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers l’intervention de Leiv Fraenckel, sur la relation entre judaïsme et philosophie, traitant largement de Maïmonide, intitulée « Torah et philosophie » au Consistoire Israélite du Bas-Rhin le 17/11/2020 : https://www.youtube.com/watch?v=mcqGng4yrHE

Leiv Fraenckel est professeur de philosophie au lycée Aquiba de Strasbourg.

Parmi ses publications, citons son article sur la question du messianisme, traitant de Freud, dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg, intitulé: « Le Messie hors-la-Loi » (Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, n° « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495). Il anime la chaîne Youtube philosophique « Serial Thinker » (1).

Il dialoguera avec David Lemler à la Librairie des Bateliers, le 15.1.2022 à 18h30, lors d’une rencontre autour du récent ouvrage de David Lemler, intitulé « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020). J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/rencontre-autour-de-david-lemler-univ-sorbonne-pour-son-ouvrage-creation-du-monde-et-limites-du-langage-librairie-des-bateliers-strasbourg-15-1-2021-18h30/

Je relaie cette vidéo en préparation de la rencontre autour du livre de David Lemler.

.

NOTE:

(1): Voir https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/leiv-fraenckel-freud-la-religion-est-une-nevrose-serial-thinker-13-9-2021/

Chères amies, chers amis,

Ici un lien vers la vidéo de Leiv Fraenckel à propos de la religion selon Freud, sur sa chaîne Youtube philosophique « Serial Thinker », que je vous conseille:

Leiv Fraenckel est professeur de philosophie au lycée Aquiba de Strasbourg.

Parmi ses publications, citons son article sur la question du messianisme, traitant de Freud, dans les Cahiers philosophiques de Strasbourg, intitulé: « Le Messie hors-la-Loi » (Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 37, 2015, no « Messianisme, souveraineté et sécularisation » sous la direction de Coralie Camilli : https://journals.openedition.org/cps/495).

Il dialoguera avec David Lemler à la Librairie des Bateliers, le 15.1.2022 à 18h30, lors d’une rencontre autour du récent ouvrage de David Lemler, intitulé « Création du monde et limites du langage » (Vrin, 2020). J’aurai le plaisir de présenter cette rencontre.

Voir: https://dimitrilorrain.org/2021/10/30/rencontre-autour-de-david-lemler-univ-sorbonne-pour-son-ouvrage-creation-du-monde-et-limites-du-langage-librairie-des-bateliers-strasbourg-15-1-2021-18h30/

Chères amies, chers amis,

Afin de mieux appréhender ce qu’il en est de l’extrême-droite, et afin de méditer sur ce qu’est historiquement et discursivement l’anti-freudisme d’extrême-droite, je vous mets ici le lien vers une passionnante intervention (sur France Info en 2010) d’Elisabeth Roudinesco.

(Cette interview a eu lieu pour la sortie de l’ouvrage collectif Mais pourquoi tant de haine ? (Paris, Seuil, 2010) qu’elle a dirigé, avec des contributions de Guillaume Mazeau, Christian Godin, Franck Lelièvre, Pierre Delion et Roland Gori.)

Partant de la critique du Crépuscule d’une idole de Michel Onfray (2010) , Elisabeth Roudinesco nous y éclaire sur la forme dominante de l’anti-freudisme dans le débat public et intellectuel. Car, si l’on envisage dans le temps long le discours anti-freudien, il apparaît que le livre d’Onfray en 2010 a lui aussi réhabilité des thèses d’extrême-droite sur Freud, la psychanalyse, les Juifs. Ce afin de développer un discours complotiste développant des mensonges historiques et des rumeurs erronées, d’ailleurs relayé par des médias complaisants (1).

Cet anti-freudisme est tout à fait différent de la critique raisonnée de la psychanalyse (par exemple celles de Foucault, de Derrida, de Popper), qui est évidemment tout à fait légitime et stimulante, et doit être discutée par les psychanalystes.

Plus encore, la critique des formes dogmatiques que prend la psychanalyse est aussi absolument nécessaire, et doit être aussi développée par les psychanalystes.

J’aimerais ajouter que Michel Onfray s’est depuis révélé pour ce qu’il : un antisémite d’extrême-droite, comme l’analysent Elisabeth Roudinesco et Guillaume Mazeau dans l’interview de 2020 pour Le Grand Continent dénommée « Onfray : fin de partie ».

La réflexion d’Elisabeth Roudinesco concernant l’extrême-droite dans Mais pourquoi tant de haine ? est approfondie dans Sigmund Freud en son temps et de le nôtre (Seuil, 2014) et dans Soimême comme un roi. Essai sur les dérives identitaires (Seuil, 2020). Elle fait aussi écho à un autre livre collectif qu’elle a dirigé, contre le Livre noir de la psychanalyse (2)Pourquoi tant de haine ? Anatomie du Livre noir de la psychanalyse (Paris, Navarin, 2005) (3).

En somme, cette analyse de de 2010 avait anticipé l’évolution de toute une partie du discours collectif, entre autres vers le mythe du complot.

NOTES:

(1): Concernant la critique du livre d’Onfray sur Freud, voir aussi le bel article de Frédéric Forest et François Pommier dans Le Monde: « Onfray : le chapitre manquant », 1.6.10: https://www.lemonde.fr/idees/article/2010/06/01/onfray-le-chapitre-manquant-par-frederic-forest-et-francois-pommier_1365736_3232.html

(2) : Dirigé par Catherine Meyer et publié en 2005. 

(3) : Sur cet ouvrage, voir entre autres l’article suivant de Josette Zoueïn, dans Che vuoi ? 2006/1 (N° 25), (pages 261 à 265 ) : https://www.cairn.info/revue-che-vuoi-1-2006-1-page-261.htm

Voir:

FEDEPSY – Activités 2021-2022

Voici la newsletter d’octobre de la FEDEPSY qui présente les activités 2021-2022.

Chères amies, chers amis,

Ici une passionnante interview radiophonique de Jacob Rogozinski sur son ouvrage « Ils m’ont haï sans raison. De la chasse aux sorcières à la terreur » (Cerf, 2015).

https://www.rts.ch/audio-podcast/2021/audio/jacob-rogozinski-une-histoire-de-la-haine-25771011.html

Jacob Rogozinski est philosophe, professeur à l’université de Strasbourg.

Résumé de l’ouvrage par l’éditeur:

Qu’est-ce que la haine ? Comment cet affect individuel peut-il animer des persécutions collectives ? C’est la logique de la haine, toujours active et menaçante, que ce livre s’efforce de comprendre. Pour cela, Jacob Rogozinski interroge le phénomène de la chasse aux sorcières qui s’est déchaînée de la Renaissance aux Lumières. Il décrit les techniques mises en oeuvre pour désigner, puis anéantir ses cibles. Il analyse la recherche du  » stigmate diabolique « , l’aveu d’une  » vérité  » extorquée sous la torture, la dénonciation d’un  » complot des sorciers « , la construction de la figure de  » Satan  » comme ennemi absolu. Les mêmes dispositifs se retrouveront sous d’autres formes, dans d’autres circonstances, de la Terreur jacobine aux procès de Moscou, et sous-tendent encore les récentes  » théories du complot « . En étudiant ces expériences historiques, en repérant leurs différences et leurs similitudes, Jacob Rogozinski montre comment l’on passe de l’exclusion à la persécution, comment l’indignation et la révolte des dominés peuvent se changer en haine et se laisser capter par des politiques de persécution. Ses analyses nous éclairent ainsi sur les dispositifs de terreur de notre temps.

De son importante bibliographie, ne citons ici que Cryptes de Derrida, Le Moi et la Chair et Guérir la vie; ainsi que Djihadisme : le retour du sacrifice.

Nous animons ensemble le séminaire « Articulations philosophie-psychanalyse » (Université de Strasbourg-FEDEPSY) (voir plus haut sur la page).

Chères amies, chers amis,

Voici l’intervention, comme toujours profonde et joyeuse, de Philippe Choulet, sur Nietzsche et sur la relation de Nietzsche à Héraclite:

https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/les-chemins-de-la-philosophie-emission-du-mardi-08-juin-2021

(Emission Les Chemins de la Philosophie, d’Adèle Van Reeth, sur France Culture, du 8 juin 2021.)

Voici ici d’ailleurs son texte « Nietzsche versus Héraclite : Nietzsche qui rit, Héraclite qui pleure », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg [En ligne], 40 | 2016, mis en ligne le 03 décembre 2018, consulté le 26 juin 2021:

Voir: http://journals.openedition.org/cps/351

**

Agrégé de Philosophie, Philippe Choulet a été professeur de Chaire supérieure en Philosophie en classes préparatoires aux Lycée Fustel de Coulanges et Lycée Kléber à Strasbourg et directeur de la Revue « L’Animal ». Il a été également professeur d’histoire des arts graphiques à l’École Émile Cohl à Lyon.

Il a publié divers ouvrages dont:

-La représentation, éd. Atlande, 2020.

-« Nietzsche, l’art et la vie », éd. du Félin, 1996.

-en 1993, « La Philosophie Allemande » (collaboration, en collaboration avec D.Folscheid) aux Presses Universitaires de France

– « Nature et culture » aux Éditions Quintette, en 1990.

Il collabore avec la FEDEPSY et a écrit plusieurs textes passionnants dans différents ouvrages de Jean-Richard Freymann.

Ephéméride 12

Ici le lien vers le Journal de la FEDEPSY n°12:

Bonne lecture !

Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers les 8 séances, au 1er semestre 2021, du séminaire « Articulations philosophie-psychanalyse », que nous animons avec Jacob Rogozinski et qui a cette année pour thème « La Folie du corps ». Ce séminaire est commun à la Faculté de philosophie de l’Université de Strasbourg et à la FEDEPSY.  

Vous trouverez aussi sur la page l’enregistrement de la dernière séance (20.4.2021), où Jacob Rogozinski et moi-même élaborons sur les apports de notre beau travail collectif, et pour la suite de nos réflexions l’année prochaine.

Un grand merci aux collègues philosophes et psychanalystes. Un grand merci aussi aux étudiants qui ont si bien participé à ce travail collectif, par leurs questions, leurs mails, leurs réflexions !

Les retours sont les bienvenus (lorrain.dimitri@gmail.com)!

Chères amies, chers amis,

Ici le lien vers la si passionnante intervention de Laure Barillas (philosophe, Université de Strasbourg) au séminaire « Articulations philosophie-psychanalyse », que nous animons avec Jacob Rogozinski et qui a cette année pour thème « La Folie du corps ». Ce séminaire est commun à la Faculté de philosophie de l’Université de Strasbourg et à la FEDEPSY.  

Voici le titre de son intervention: « Entre Freud et Butler : mélancolie, deuil et incorporation ».

Et la vidéo de la séance du 13.4.21 :
http://bbb-prod-rp.unistra.fr/playback/presentation/2.0/playback.html?meetingId=dad5849aafd987ee941c30649a6bdf9c35a271e0-1618300261280

La prochaine séance du séminaire est mardi 20.4.21 à 10h, avec un dialogue d’ « ouverture » en vue de la suite de nos réflexions l’année prochaine. Accès libre. Pour plus d’informations sur le séminaire, voir : Séminaire « Articulations philosophie-psychanalyse » (Univ. Strasbourg, FEDEPSY, en accès libre).

**

Voici certains éléments de bibliographie (dont certains évoqués lors de nos échanges):

-De Judith Butler, surtout : La vie psychique du pouvoir, Leo Scheer, 2012; et « Trump ou le refus masculiniste du deuil », AOC, 22.1.2021 (https://aoc.media/opinion/2021/01/21/trump-ou-le-refus-masculiniste-du-deuil/).

-Pour une discussion de Butler et de certains de ses apports , voir Frédérique Riedlin, « Sur un air de famille(s). À partir d’une question de Judith Butler : »La parenté est-elle toujours déjà hétérosexuelle ? » » et André Michels, « De la pulsion comme subversion du genre », tous deux dans le livre collectif dirigé par Laurence Croix et Gérard Pommier, Pour un regard neuf de la psychanalyse sur le genre et les parentalités, Erès, 2018.

-Pour appréhender les mutations contemporaines de la sexualité et des subjectivités, voir aussi le très beau livre de l’anthropologue, nourri de psychanalyse, Thierry Goguel d’Allondans, Ados LGBTI. Concernant le dialogue de Thierry Goguel d’Allondans avec la psychanalyse, voir encore: https://apertura-arcanes.com/produit/la-rencontre/.

-Concernant la manière dont l’oeuvre de Freud et la psychanalyse, au niveau de leurs portées culturelles, ont en pratique oeuvré dans le sens de l’émancipation des femmes et des homosexuels, je me permets de renvoyer à « Avec Stefan Zweig: penser la Vienne de Freud et le geste de Freud. Une lecture du « Monde d’hier » », Ephéméride n° 11, Journal de la FEDEPSY, novembre 2020: https://dimitrilorrain.org/2020/12/04/avec-stefan-zweig-penser-la-vienne-de-freud-et-le-geste-de-freud-une-lecture-du-monde-dhier/.