Jorge Reitter (« Amours qui osent dire leurs noms » – « amores que osan decir su nombre », Yoica, 6.02.2023)

Chères amies, chers amis,

Vous trouverez ici, pour ceux qui comprennent l’espagnol, le lien vers la très belle intervention de mon ami Jorge Reitter (psychanalyste, Buenos Aires) sur la Chaîne Youtube mexicaine Yoica. Elle porte sur « les amours qui osent dire leurs noms », sur l’amour comme « geste courageux, qui change l’existence ». Il y traite particulièrement de l’amour gay, de la manière dont dans l’histoire il a été socialement violemment réprimé, mais aussi dont il en est venu à être collectivement reconnu, malgré tout:

Pour parler de l’amour, Jorge Reitter se met à l’école de la littérature et de la poésie. Pour ouvrir à l’ars erotica plus qu’à la scientia sexualis.

Entre autres, il nous y parle du rejet de l’amour gay ; de l’amour – des amours au pluriel, en leurs singularités – et du désir comme indisciplinés, échappant à toute normalisation, à toute norme (et donc à l’hétéronormativité) ; de la souffrance et de la joie immenses que l’amour éveille  ; du moment bouleversant où se déclare l’amour ; ou du moment – toujours énigmatique – où il s’incarne érotiquement, dans la rencontre de l’altérité, avec l’incomplétude qu’il implique…

Pour cela, il évoque : Oscar Wilde (et son destin tragique lié au rejet de son homosexualité), l’écrivain colombien Fernando Molano Vargas (« Un beso de Dick »), un poème de Eliseo Diego sur la peinture de Léonard de Vinci, Freud sur Léonard de Vinci…

Je l’ai dit à Jorge, sa réflexion me frappe d’autant qu’elle croise par bien des points l’élaboration sur l’amour de Lucien Israël dans « Boiter n’est pas pécher » (ou dans « La parole et l’aliénation »‘ (1)).

En résonance, je vous donne ici quelques belles citations de Lucien Israël sur l’amour (sur laquelle il propose une élaboration novatrice, par rapport à Freud et par rapport à Lacan):

Pour information, Jorge Reitter interviendra l’année prochaine au séminaire « Freud à son époque et aujourd’hui » :

Jorge N. Reitter est psychanalyste d’orientation lacanienne, il vit et exerce à Buenos Aires (Argentine). Il enseigne à l’Université de la République, Uruguay. Il a enseigné à la Faculté de Psychologie de l’Université de Buenos Aires et à l’Université Nationale Autonome de Zacatecas (Mexique).

Il a récemment publié en anglais « Heteronormativity and psychoanalysis » (Routledge, 2023) (en espagnol : Edipo Gay, Lettra Viva, 2018).

Voir :

Il intervient aussi régulièrement sur la chaîne Youtube Asociación Libre, animée par Matias Tavil, et que je vous conseille vivement si vous comprenez l’espagnol :

https://www.youtube.com/channel/UCn-ca92YLNQjj_GSE4zxvag

Plus encore je vous conseille vivement Yoica, qui est un espace de diffusion et de transmission de la psychanalyse (Mexico, en espagnol) animée par Manuel Sanchez (traitant aussi entre autres de philosophie):

Que l’on retrouve donc sur Youtube, Facebook ou Instagram.

%d blogueurs aiment cette page :