J.-S. Bach : « Le clavier bien tempéré » (András Schiff)

Lorsque je parle de transmission, je fais souvent référence à l’oeuvre bien connue de Jean-Sébastien Bach (1685-1750), « Le Clavier tempéré » (« Das Wohltemperierte Klavier », 1744).

Je ne suis malheureusement pas musicien, mais je voudrais tout de même évoquer cette oeuvre. Interprétée ici par András Schiff (présentement le livre I). Elle a été conçue par Bach pour la transmission de la musique. Voici en effet son sous-titre:

« Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou ut, ré, mi et avec la tierce mineure ou ré, mi, fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s’instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art. »

Et la transmission a opéré, comme en atteste le fait que Bach a eu deux fils musiciens: Carl Philipp Emmanuel et Christian.

J’aimerais aussi évoquer le fait que la musique de Bach est polyphonique, en ce qu’elle déploie plusieurs mélodies, ou parties musicales, chantées ou jouées en même temps.

Pour plus de détails sur le Clavier bien tempéré:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Clavier_bien_temp%C3%A9r%C3%A9

%d blogueurs aiment cette page :